Les travailleurs se sont précipités pour sauver le chien de l’eau glacée, mais lorsqu’ils ont découvert que ce n’était pas un chien, ils ont été terrifiés.

Parfois, nous apprenons le danger qui nous menace après qu’il soit passé. Et nous essuyons les sueurs froides de nos fronts en réalisant ce que nous avons évité ! Cette histoire s’est produite récemment en Estonie. Dans la matinée, les constructeurs se sont rendus au barrage de Sindi, situé sur la rivière Pryanu. Les ouvriers travaillaient depuis plusieurs jours pour renforcer la structure, mais ce matin-là, ils devaient faire face à une tâche plus importante : sauver un être vivant.

Un des bâtisseurs remarqua qu’un animal pataugeait au milieu de la rivière. L’épice venait d’être recouverte d’une fine croûte de glace, ce qui n’était pas suffisant pour supporter le poids du duveteux. L’animal ne pouvait s’en sortir tout seul, il était épuisé, ce qui indiquait que le malheureux pataugeait depuis longtemps dans l’eau glacée.

Les constructeurs se sont immédiatement précipités au secours du malheureux chien. Les travailleurs ont dû dégager la glace pour se rendre à l’animal. Puis ils ont aidé le chien à sortir de l’eau. L’animal était vraiment très fatigué, il ne bougeait pratiquement pas. La fourrure duveteuse était recouverte de glace, alors les constructeurs ont essayé de la réchauffer.

Le chien s’est comporté très calmement, s’est laissé frotter. Il n’a presque pas réagi à ce qui se passait, car il était très fatigué. Il est difficile de dire combien de temps l’animal a passé dans l’eau glacée avant que les sauveteurs ne le remarquent. Les constructeurs décidèrent d’emmener le pauvre garçon chez les vétérinaires afin qu’ils lui apportent l’assistance nécessaire.

Le pauvre garçon a été allongé sur le plancher de la voiture, où il s’est immédiatement assoupi. Et quand le garçon secouru était dans la voiture, les ouvriers l’ont regardé de plus près. L’animal leur semblait un chien assez grand avec une couleur grise. Aucun des constructeurs n’a vu de tels chiens auparavant… Et ce n’est pas surprenant !

Lorsque le chien congelé a été emmené chez les vétérinaires, ils ont immédiatement suspecté que quelque chose n’allait pas. Pour confirmer leurs soupçons, des experts ont appelé le chasseur. Et il a dit ce que tous les vétérinaires avaient déjà compris : il y avait un vrai loup devant eux ! Oui, oui, les ouvriers l’ont sorti de l’eau, l’ont transporté dans la voiture et ont parcouru dix longs kilomètres dans la même voiture avec un redoutable prédateur !

Pas étonnant que l’animal ait semblé très étrange aux constructeurs. Pourtant, c’était un énorme loup gris ! Lorsque les sauveteurs ont découvert qui avait été sorti de l’eau et emmené chez les vétérinaires, ils ont eu des sueurs froides. Après tout, pendant tout ce temps, la vie des constructeurs était en danger de mort ! Et ils ont passé toute leur matinée avec le prédateur ! Les ouvriers ont eu beaucoup de chance que le loup soit épuisé et épuisé et ne puisse donc pas leur faire de mal.

Dans toute autre situation, une rencontre avec un prédateur pourrait se transformer en une véritable tragédie pour les gens. Mais aucun des constructeurs n’a regretté d’avoir sauvé l’animal. Après tout, le loup a eu des ennuis dont il ne pouvait pas sortir lui-même. Mais, bien sûr, leur principale émotion était la joie que le prédateur n’ait fait de mal à personne.

Les vétérinaires ont pris soin du pauvre garçon qui leur a été livré. Le loup était dans un état grave, nécessitant un chauffage, un traitement et une restauration. L’animal n’a pas du tout résisté à toutes les manipulations, car il est resté très faible pendant longtemps. Mais quand le prédateur s’est remis, il a été mis en cage. Sinon, l’animal pourrait paralyser l’un des vétérinaires. Les experts ont déterminé que le loup a environ un an.

Les vétérinaires pensent que l’animal serait tout simplement mort s’il n’y avait pas eu les constructeurs qui étaient sur la rivière ce matin-là. Bien que s’ils savaient qui ils sauvaient, ils ne s’impliqueraient guère dans cette affaire. Les constructeurs ont eu beaucoup de chance de rester sains et saufs après un contact aussi étroit avec un prédateur qui peut mordre non seulement sur le canon. Les vétérinaires ont fourni au loup les soins nécessaires, puis l’ont relâché dans son habitat naturel.

Après ce qui s’est passé, il est peu probable que l’animal veuille marcher à nouveau sur une fine couche de glace. Quand quelque chose de dangereux est très proche, la joie d’être est ressentie encore plus vivement. Les constructeurs ont sûrement connu un vrai bonheur du fait qu’ils sont restés intacts ! Même s’il est peu probable que quelqu’un veuille répéter son expérience afin de ressentir un élan de désir de vivre…

Rate article
Add a comment

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

Les travailleurs se sont précipités pour sauver le chien de l’eau glacée, mais lorsqu’ils ont découvert que ce n’était pas un chien, ils ont été terrifiés.
Le médecin a tenu l’enfant dans ses bras pendant 11 heures pour sentir chaque battement de cœur !