Il a embauché 40 grand-mères de nationalités différentes pour travailler dans un restaurant, voilà ce qui en est ressorti…

Qui d’entre nous n’a pas aimé la nourriture que grand-mère cuisinait autrefois ? Les souvenirs de ces plats nous plongent immédiatement dans une heureuse insouciance, assez nostalgique de notre enfance. Surtout pour ceux qui ne peuvent plus profiter de la nourriture de mamie, un restaurant original a été créé. Jody Scaravella, propriétaire d’un établissement de restauration situé à quelques pas du cœur de New York – Manhattan, a décidé d’engager des chefs très atypiques.

Des événements tragiques ont poussé l’Italien à une décision hors norme. Le fait est que Jody a perdu sa grand-mère, sa mère et sa sœur il y a quelques années. Sa famille lui manquait beaucoup, et aussi la nourriture faite maison, alors il a décidé que son restaurant aurait de vrais plats de village, auxquels il était habitué depuis son enfance ! Dans la famille Scaravella, la grand-mère était responsable de la cuisine, qui connaissait de nombreux plats italiens délicieux.

C’est le genre de nourriture qui était consommée dans son pays natal. Les plats de grand-mère étaient simples, copieux, incroyablement savoureux. Ce sont les recettes qui auraient dû être dans le restaurant Enoteca Maria, du nom d’un parent bien-aimé ! Mais qui peut cuisiner de vrais plats méditerranéens sinon de vraies grands-mères italiennes ? C’est exactement ce que pensait Jody lorsqu’il a déposé une annonce dans le journal pour le recrutement de chefs dans son établissement.

L’Italien a indiqué qu’il cherchait des grand-mères qui savent cuisiner des plats folkloriques. De nombreux candidats ont répondu à l’annonce ! Mais au final, Jody a invité 7 grands-mères cuisinières de différentes provinces d’Italie dans son restaurant. Ils ont tous préparé une variété de plats selon des recettes familiales traditionnelles. Ces grands-mères se relayaient dans la cuisine, changeant tous les jours.

Ainsi, les visiteurs du restaurant recevaient chaque jour des plats traditionnels différents. Cela a rendu le menu varié, vous a permis de vous familiariser avec la cuisine régionale italienne dans toute sa diversité ! Probablement, une telle décision est également liée au fait que le propriétaire du restaurant comprend très bien qu’il ne peut y avoir qu’une seule maîtresse dans la cuisine ! Après tout, sa grand-mère n’a également permis à personne d’intervenir dans le processus pendant qu’elle cuisinait.

Par conséquent, il est préférable de répartir les cuisiniers par jour afin qu’ils ne se gênent pas. L’endroit est très populaire ! Des gens du monde entier réservent des tables des mois à l’avance ! Pourtant, qui d’entre nous n’a pas envie de retomber en enfance, de goûter à la vraie cuisine maison cuisinée par une grand-mère ? Visitez et appelez les chefs d’un restaurant insolite – “nonnas”. Traduit de l’italien, ce mot se traduit par “grands-mères”.

Tous les visiteurs sont ravis des plats signatures de chefs atypiques, ils reviennent sans cesse au restaurant pour déguster des mets délicieux et se replonger dans des souvenirs d’enfance. Mais le plus important est que tous ceux qui entrent dans l’Enoteca Maria deviennent un petit-fils bien-aimé pendant un certain temps. Mais cela n’a vraiment pas de prix ! Fait intéressant, Jody Scaravella ne s’est pas arrêtée là.

Le propriétaire d’un restaurant insolite élargit son menu en invitant de nouvelles grand-mères qui représentent les cuisines régionales d’une grande variété de régions du monde. Aujourd’hui, Enoteca Maria emploie 40 grand-mères de nationalités différentes ! Les visiteurs du restaurant peuvent essayer des plats faits maison de cuisines algérienne, argentine, tchèque, russe et autres. De plus, des grands-mères de différents États américains travaillent comme chefs, qui représentent également les plats de leur région.

Le grand-père Giuseppe travaille également à l’Enoteca Maria, qui cuisine son plat signature – les pâtes. Le restaurant est visité à la fois par les natifs de New York qui souhaitent essayer de nouveaux plats, ainsi que par les immigrants et les touristes d’Italie, du Moyen-Orient, d’Asie et d’Europe qui sont nostalgiques de la cuisine traditionnelle. L’établissement propose une cuisine traditionnelle très savoureuse préparée par une grand-mère représentant la cuisine de son pays.

Cela permet aux visiteurs de rejoindre la culture de tout un peuple, et à ceux qui en font partie, de se souvenir de leur enfance. Chaque soir, des clients satisfaits donnent une ovation debout aux grands-mères chefs, qui acceptent avec plaisir les compliments sur leur nourriture. Bien sûr, une atmosphère inhabituelle de paix et de complaisance règne dans le restaurant, qui ne peut être créée artificiellement. Jody Scaravella a inventé un stratagème marketing brillant, car chacun de nous veut devenir au moins brièvement un enfant que sa grand-mère bien-aimée essaie de nourrir.

Rate article
Add a comment

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

Il a embauché 40 grand-mères de nationalités différentes pour travailler dans un restaurant, voilà ce qui en est ressorti…
Il se déguise en ours pour voir sa petite amie, mais la trouve avec une autre…